Francine Durocher obtient son doctorat à l’Université Laval en 1996, et après l’achèvement de sa thèse sur BRCA1, elle fait un premier stage postdoctoral en génétique moléculaire à l’Hospital for Sick Children de Toronto, puis un deuxième à l’University of Cambridge en épidémiologie et statistiques génétiques. Elle commence sa carrière à l’Université Laval en 2001. Sa solide expertise en génomique et épigénomique associées au cancer du sein lui a permis de participer à de nombreux projets significatifs à l’échelle internationale tels que The Consortium of Investigators of Modifiers of BRCA1/2 et The Breast Cancer Association Consortium.

Aujourd’hui, sa recherche est principalement axée sur la compréhension des mécanismes et modulations génomiques impliqués à la fois dans la carcinogenèse mammaire et la réponse aux traitements. L’objectif principal étant de développer des outils pronostics, diagnostics et d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques afin de personnaliser la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein. Pour ce faire, plusieurs volets sont étudiés au sein de son équipe :

 

Optimisation des stratégies thérapeutiques :

Dans ce volet, l’équipe de Dre Francine Durocher caractérise les mécanismes moléculaires associés à la réponse thérapeutique afin de mieux identifier les patientes susceptibles de bénéficier des thérapies personnalisées. Son équipe a d’ailleurs récemment identifié un sous-groupe de lésions mammaires triple-négatives, pour lesquelles aucune thérapie personnalisée n’existe à ce jour, susceptible de répondre au Trastuzumab, un anticorps utilisé pour traiter les patientes atteintes de cancer du sein HER2 positifs exclusivement.

 

Signature moléculaire et identification de cibles thérapeutiques :

Dans ce volet, les techniques dites « omiques » de pointes sont utilisées afin de mettre en évidence des génotypes, modulations transcriptomiques ou encore épigénomiques associées à la carcinogenèse, à la progression du cancer du sein ou aux caractéristiques histopathologiques des tumeurs mammaires. L’équipe de Dre Durocher en collaboration avec des équipes multidisciplinaires (bio-informatique, épidémiologie) a d’ailleurs récemment mis en évidence des profils transcriptomiques spécifiques aux étapes de progression des tumeurs mammaires, une publication majeure pour la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans la carcinogenèse mammaire précoce.

Ces données ont par la suite donné naissance à des projets de caractérisation moléculaire des effets engendrés par les potentiels biomarqueurs identifiés par analyses transcriptomiques. L’équipe de Dre Durocher a récemment mis en évidence l’association d’un de ces gènes différentiellement exprimé, SFRP1 à l’involution lobulaire et à la présence de microcalcifications dans le microenvironnement mammaire. Ces résultats combinés à une revue de la littérature ont d’ailleurs permis l’émergence de nouvelles hypothèses innovantes sur la potentielle classification du cancer du sein en présence de microcalcifications dans les pathologies ostéoimmunologiques.

L’équipe du Dre Durocher, toujours en collaboration avec des équipes spécialisées en bio-informatique mais aussi en protéomique ont identifié des gènes impliqués dans le développement des cancers du sein triples-négatifs spécifiquement, grâce notamment à l’intelligence artificielle. L’expression des gènes cibles a ensuite été modulée (lentivirus) dans des lignées cellulaires triples-négatives afin de constater leurs effets sur la prolifération ou la migration cellulaire entre autres. Ce projet à déjà permis la publication de plusieurs articles majeurs pour l’amélioration de la prise en charge des patientes atteintes de ce sous-type moléculaire de cancer du sein particulièrement agressif et méconnu.

 

Développement de modèles in vitro :

Dans ce volet, l’équipe de Dre Durocher met un point d’honneur à développer et optimiser des modèles in vitro tumoraux et non-tumoraux en 2 dimensions et 3 dimensions (sphéroïdes) en considérant l’histoire et le microenvironnement de la glande mammaire. En effet, les observations réalisées sur les tissus humains de même que l’étroite collaboration de cette équipe avec l’équipe de Dre Caroline Diorio, épidémiologiste et directrice de la bio-banque du centre des maladies du sein de l’hôpital Saint-Sacrement permet la réalisation d’études translationnelles d’envergure.

CHUL
2705, boulevard Laurier
R-4720
Québec, Québec
Canada G1V 4G2
130 enregistrements « 1 de 13 »

Chang SL, Durocher F, Diorio C

Sleep quality traits correlate with inflammatory markers in the breast tissue of women

Article de revue

Cytokine, 160 , 2022.

Résumé | Liens:

Dos Santos A, Ouellete G, Diorio C, Elowe S, Durocher F

Knockdown of CKAP2 Inhibits Proliferation, Migration, and Aggregate Formation in Aggressive Breast Cancer

Article de revue

Cancers (Basel), 14 (15), 2022.

Résumé | Liens:

Dragic D, Chang SL, Ennour-Idrissi K, Durocher F, Severi G, Diorio C

Association between alcohol consumption and DNA methylation in blood: a systematic review of observational studies

Article de revue

Epigenomics, 14 (12), 2022.

Résumé | Liens:

Ritonja JA, Aronson KJ, Leung M, Flaten L, Topouza DG, Duan QL, Durocher F, Tranmer JE, Bhatti P

Investigating the relationship between melatonin patterns and methylation in circadian genes among day shift and night shift workers

Article de revue

Occup Environ Med, 2022.

Résumé | Liens:

Ahmadi SA, Tranmer JE, Ritonja JA, Flaten L, Topouza DG, Duan QL, Durocher F, Aronson KJ, Bhatti P

DNA methylation of circadian genes and markers of cardiometabolic risk in female hospital workers: An exploratory study

Article de revue

Chronobiol Int, 39 (5), 2022.

Résumé | Liens:

Ritonja JA, Aronson KJ, Flaten L, Topouza DG, Duan QL, Durocher F, Tranmer JE, Bhatti P

Exploring the impact of night shift work on methylation of circadian genes

Article de revue

Epigenetics, 2021.

Résumé | Liens:

Morin-Buote J, Ennour-Idrissi K, Poirier É, Lemieux J, Furrer D, Burguin A, Durocher F, Diorio C

Association of Breast Tumour Expression of Cannabinoid Receptors CBR1 and CBR2 with Prognostic Factors and Survival in Breast Cancer Patients

Article de revue

J Pers Med, 11 (9), 2021.

Résumé | Liens:

Kothari C, Clemenceau A, Ouellette G, Ennour-Idrissi K, Michaud A, C-Gaudreault R, Diorio C, Durocher F

TBC1D9: An Important Modulator of Tumorigenesis in Breast Cancer

Article de revue

Cancers (Basel), 13 (14), 2021.

Résumé | Liens:

Chang SL, Tchernof A, Durocher F, Diorio C

Associations of Biomarkers of Inflammation and Breast Cancer in the Breast Adipose Tissue of Women with Combined Measures of Adiposity

Article de revue

J Obes, 2021 , 2021.

Résumé | Liens:

Burguin A, Diorio C, Durocher F

Breast Cancer Treatments: Updates and New Challenges

Article de revue

J Pers Med, 11 (8), 2021.

Résumé | Liens:

130 enregistrements « 1 de 13 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Breast adipocyte hypertrophy: a novel biomarker to predict breast cancer survival, du 2022-01-01 au 2023-03-31
  • Deciphering the role of FGD5 during breast cancer progression, du 2021-05-01 au 2023-04-30
  • Effect of environmental contaminants and methylome of breast adipose tissue on aromatase inhibitor efficacy in breast cancer, du 2016-07-01 au 2024-09-30
  • L’AIMZ-938, un nouveau promédicament anticancéreux pour le traitement des cancers du sein humain réfractaires aux traitements actuels et exprimant le cytochrome P450 1A1, du 2021-10-01 au 2026-09-30
  • Omega-3 fatty acids in the prevention of breast cancer: role of obesity-related markers in breast tissues, du 2018-10-01 au 2026-09-30

Projets terminés récemment

  • Bourse Concert pour la vie , du 2020-11-13 au 2021-11-12
  • Deciphering breast cancer HER2-negativity with regard to HER2-targeted therapy, du 2016-07-01 au 2021-06-30
  • Un aminostéroïde actif oralement pour traiter les cancers du sein triple négatif, du 2021-09-08 au 2022-03-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval