Le Dr Martin Pelletier est chercheur régulier de l’axe des Maladies infectieuses et immunitaires au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, et professeur-adjoint au département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie de l’Université Laval. Auteur de plus de 35 publications, il a développé une expertise unique en inflammation, immunité innée et métabolisme bioénergétique. Son programme de recherche vise à déterminer le rôle des facteurs endogènes et exogènes impliqués dans l’activation, le maintien, et la résolution de l’inflammation aux niveaux moléculaire et cellulaire. Financée par les IRSC, le CRSNG, la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie, Crohn & Colite Canada et la Rare Disease Foundation, l’équipe du Dr Pelletier étudie les facteurs environnementaux et les facteurs de l’hôte impliqués dans la modulation du métabolisme bioénergétique, et la réponse des cellules inflammatoires dans le but d’améliorer les soins personnalisés et de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques.

Détermination des événements bioénergétiques impliqués dans l’activation aberrante des cellules inflammatoires dans l’arthrite inflammatoire et les maladies inflammatoires de l’intestin

Les médiateurs pro-inflammatoires tels que les cytokines participent activement à la progression et à la gravité des maladies inflammatoires. Ces médiateurs modulent les réponses fonctionnelles des cellules inflammatoires comme les neutrophiles et les monocytes. Cependant, les changements métaboliques qui se produisent de façon systémique dans les patients sont encore méconnus. La caractérisation des mécanismes moléculaires menant à l’altération du métabolisme bioénergétique dans les maladies inflammatoires chroniques comme la goutte, la polyarthrite rhumatoïde et la colite ulcéreuse pourrait permettre le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant le métabolisme bioénergétique des cellules immunitaires pathogéniques.

Caractérisation des effets de perturbateurs endocriniens sur le métabolisme bioénergétique des cellules inflammatoires

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui peuvent interférer avec le bon fonctionnement du système endocrinien, en plus d’être associées au cancer, à l’obésité, et aux maladies auto-immunes. Les pesticides organochlorés, les herbicides, certains plastifiants (bisphénol A et phthalates) et produits pharmaceutiques et cosmétiques figurent parmi ces substances chimiques. En raison de leur utilisation généralisée, ces substances se retrouvent dans l’environnement et sont détectées dans le sang, l’urine et les tissus humains. Une meilleure compréhension des effets des perturbateurs endocriniens sur le métabolisme des cellules inflammatoires du sang permettrait d’expliquer leurs activités immunomodulatrices, et comment ces substances peuvent contribuer à l’inflammation ou à la susceptibilité accrue aux infections.

Développement d’un essai clinique pour accélérer le diagnostic et le traitement des patients souffrant de syndromes auto-inflammatoires

Les syndromes auto-inflammatoires sont caractérisés par des fièvres récurrentes, une inflammation systémique, et des cellules de l’immunité innée hyperactives liées à une sécrétion anormale de cytokines. Bien qu’elles soient héréditaires, les mutations chez les cas suspects sont détectées dans moins de 20 % des cas et les symptômes des patients évoquent ceux des maladies rhumatismales auto-immunes systémiques comme la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux disséminé. Bien que les traitements anti-cytokines soient disponibles, ils sont parfois inefficaces, puisque l’identification des cytokines anormalement sécrétées dans chaque patient n’est pas examinée, conduisant non seulement à un traitement inapproprié, mais également à des complications sévères, avec des répercussions socio-économiques importantes. La détermination des cytokines anormalement produites permettra non seulement d’accélérer le diagnostic, mais fournira des options de traitement personnalisées aux patients souffrant de syndromes auto-inflammatoires.

CHUL
2705, boulevard Laurier
T-1-49
Québec, Québec
Canada G1V 4G2

Dernières nouvelles

Information non disponible

40 enregistrements « 1 de 8 »

Jeong H, Kim S, Hong BJ, Lee CJ, Kim YE, Bok S, Oh JM, Gwak SH, Yoo MY, Lee MS, Chung SJ, Defrene J, Tessier P, Pelletier M, Jeon H, Roh TY, Kim B, Kim KH, Ju JH, Lee YJ, Kim DW, Kim IH, Kim HJ, Park JW, Lee YS, Lee JS, Cheon GJ, Weissman IL, Chung DH, Jeon YK, Ahn GO

Tumor-associated macrophages enhance tumor hypoxia and aerobic glycolysis.

Article de revue

Cancer Res, 2019, ISSN: 0008-5472.

Résumé | Liens:

Pelletier M, Simard JC, Girard D, Tessier PA

Quinoline-3-carboxamides such as tasquinimod are not specific inhibitors of S100A9.

Article de revue

Blood Adv, 2 (10), p. 1170-1171, 2018, ISSN: 2473-9529.

| Liens:

Hawkins RFW, Patenaude A, Dumas A, Jain R, Tesfagiorgis Y, Kerfoot S, Matsui T, Gunzer M, Poubelle PE, Larochelle C, Pelletier M, Vallieres L

ICAM1+ neutrophils promote chronic inflammation via ASPRV1 in B cell-dependent autoimmune encephalomyelitis.

Article de revue

JCI Insight, 2 (23), 2017, ISSN: 2379-3708.

Résumé | Liens:

Laouedj M, Tardif MR, Gil L, Raquil MA, Lachaab A, Pelletier M, Tessier PA, Barabe F

S100A9 induces differentiation of acute myeloid leukemia cells through TLR4.

Article de revue

Blood, 129 (14), p. 1980-1990, 2017, ISSN: 0006-4971.

Résumé | Liens:

Rousseau LS, Pare G, Lachhab A, Naccache PH, Marceau F, Tessier P, Pelletier M, Fernandes M

S100A9 potentiates the activation of neutrophils by the etiological agent of gout, monosodium urate crystals.

Article de revue

J Leukoc Biol, 102 (3), p. 805-813, 2017, ISSN: 0741-5400.

Résumé | Liens:

40 enregistrements « 1 de 8 »

Projets actifs

  • Centre de recherche en arthrite de l'Université Laval, Subvention, Institutionnel - BDR, BDR - Entités de recherche en émergence, du 2019-01-01 au 2020-01-31
  • Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Subvention, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Centres de recherche affiliés, du 2017-01-01 au 2099-12-31
  • Defining the Effects of Endocrine-Disrupting chemicals on the cellular metabolism of inflammatory cells., Subvention, Conseil de recherches en sciences naturelles et génie Canada, Subventions à la découverte SD (individuelles et d'équipe), du 2015-04-01 au 2020-03-31
  • Étude de la réponse immune contre Malassezia dans la maladie de Crohn, Subvention, Fondation de l'Université Laval, du 2018-11-01 au 2019-10-31
  • Métabolisme bioénergétique et réponse fonctionnelle des cellules inflammatoires : Étude de facteurs endogènes et environnementaux, Subvention, Fonds de recherche du Québec - Santé, Chercheur-boursier Juniors 1 et 2, Seniors, du 2018-07-01 au 2021-06-30
  • Rôle des neutrophiles dans les impacts des édulcorants non caloriques sur le métabolisme : De la souris à l’homme, Subvention, Fonds de recherche du Québec - Santé, Réseaux thématiques de recherche, du 2018-04-01 au 2019-03-31

Projets terminés récemment

  • Analyse du profil de cytokines par les cellules sanguines de patients atteints de maladies auto-inflammatoires orphelines, Subvention, Le Grand Défi Pierre Lavoie, Subvention pour projet de recherche sur une maladie héréditaire orpheline, du 2016-10-01 au 2017-09-30
  • Characterizing the role of inflammatory cells' bioenergetics in the pathophysiology of colitis, Subvention, Crohn et Colite Canada, Innovations en recherche sur les MII, du 2016-07-01 au 2018-09-30
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval