Le Dr Estaquier est détenteur d’un Ph.D. en Immunologie obtenu en 1994 à l’Université des Sciences et Technologies de Lille. Il intègre en 1996 l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) comme chargé de recherche, puis devient directeur de recherche en 2004. Depuis 2011, il est Professeur titulaire à la Faculté de Médecine de l’Université Laval. Il a à son actif plus de 115 publications et revues ainsi qu’une quinzaine de chapitres de livres. Son programme de recherche, soutenu par une Chaire de Recherche du Canada (senior) et les IRSC, étudie la réponse immunologique en relation avec la mort cellulaire dans les interactions hôtes-pathogènes. En effet, la mort cellulaire programmée, dont un des phénotypes majeur est l’apoptose, joue un rôle prépondérant dans la persistance ou l’élimination des agents infectieux.

Ses travaux portent sur l’étude d’agents intracellulaires comme le virus du Sida, ou le protozoaire Leishmania, responsable de la leishmaniose. Ces infections mortelles pour l’Homme nécessitent le développement de modèles originaux permettant une évaluation précise des évènements biologiques et immunologiques et ce, précocement après infection.

Pour aborder ces questions de santé publique, l’équipe du Dr Estaquier étudie ces réponses chez les primates non humains.Ces modèles sont essentiels pour la compréhension des paramètres de la réponse de l’Hôte. Ils permettent l’analyse de compartiments difficilement accessibles chez l’Homme, et où s’établissent ces infections microbiennes, en particulier dans la rate où le tube digestif. Or, celui-ci est exposé non seulement à une multitude d’agents microbiens étrangers, mais aussi vis-à-vis de sa propre flore microbienne, ce qui nécessite le développement d’une immunité spécifique faisant appel à des mécanismes de tolérance immunologique et d’apoptose. Cela représente une opportunité pour les agents pathogènes comme le virus du Sida d’y établir son “sanctuaire”, conduisant à un déséquilibre dans le contrôle immunologique de la flore microbienne. Mieux comprendre cette immunité mucosale est au cœur des investigations du Dr Estaquier. Ainsi, ses travaux de recherche comportent à la fois des études de signalisation, d’immunologie et de génomique pour mieux appréhender ces processus physiopathologiques. De plus, du fait de l’importance de la mort cellulaire et de son caractère prédictif au cours du Sida, de nouvelles approches thérapeutiques sont évaluées par son équipe.

Du fait de son expérience antérieure, le Dr Estaquier a également mis en place une nouvelle infrastructure de primates non humains pour l’étude de ces modèles infectieux, unique à Québec. Cette plateforme est aujourd’hui impliquée dans le cadre du Consortium canadien de recherche sur la guérison du VIH (CanCURE).

CHUL
2705, boulevard Laurier
R-2701.3
Québec, Québec
Canada G1V 4G2
156 enregistrements « 16 de 16 »

Estaquier J, Gras-Masse H, Boutillon C, Ameisen JC, Capron A, Tartar A, Auriault C

The mixotope: a combinatorial peptide library as a T cell and B cell immunogen

Article de revue

Eur J Immunol, 24 (11), 1994.

Résumé | Liens:

Ameisen JC, Estaquier J, Idziorek T

From AIDS to parasite infection: pathogen-mediated subversion of programmed cell death as a mechanism for immune dysregulation

Article de revue

Immunol Rev, 142 , 1994.

Résumé | Liens:

Estaquier J, Boutillon C, Gras-Masse H, Ameisen JC, Capron A, Tartar A, Auriault C

Comprehensive delineation of antigenic and immunogenic properties of peptides derived from the nef HIV-1 regulatory protein

Article de revue

Vaccine, 11 (11), 1993.

Résumé | Liens:

Estaquier J, Boutillon C, Ameisen JC, Gras-Masse H, Lecocq JP, Barbier B, Dixson A, Tartar A, Capron A, Auriault C

T helper cell epitopes of the human immunodeficiency virus (HIV-1) nef protein in rats and chimpanzees

Article de revue

Mol Immunol, 29 (4), 1992.

Résumé | Liens:

Estaquier J, Boutillon C, Ameisen JC, Gras-Masse H, Delanoye A, Lecocq JP, Dixson A, Tartar A, Capron A, Auriault C

Determination of B-cell epitopes of nef HIV-I protein: immunogenicity related to their structure

Article de revue

Mol Immunol, 29 (11), 1992.

Résumé | Liens:

Estaquier J, Peeters M, Bedjabaga L, Honore C, Bussi P, Dixson A, Delaporte E

Prevalence and transmission of simian immunodeficiency virus and simian T-cell leukemia virus in a semi-free-range breeding colony of mandrills in Gabon

Article de revue

AIDS, 5 (11), 1991.

| Liens:

156 enregistrements « 16 de 16 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Canadian HIV Cure Enterprise 2.0: Targeting the interplay between myeloid cells and C04+ T-cells for HIV cure, du 2019-04-01 au 2024-03-31
  • Chaire de recherche du Canada en physiopathologie de la mort cellulaire dans les interactions hôtes-pathogènes, du 2018-04-01 au 2025-03-31
  • Manufacturing of antigens and adjuvants for development of vaccines (MAAV), du 2021-07-01 au 2023-03-31
  • Therapeutic approach to preserve Tfh cells and improve B cell immunity in simian immunodeficiency virus infected rhesus macaques, du 2021-04-01 au 2026-03-31

Projets terminés récemment

  • Adjuvantization of SIV antigens using a novel toll like receptor 7 (TLR7) agonist: A proof of concept in non human primates, du 2017-06-01 au 2021-03-31
  • Importance of tissue-resident memory (Trm) CD8 T cells in controlling SIV infection in mucosal sites of viral entry., du 2015-07-01 au 2020-06-30
  • Prevention of the immunopathology induced by SARS-CoV-2, du 2021-06-01 au 2022-05-31
  • Role of follicular CD8 T cells in the control of HIV/SIV mucosal immunity, du 2017-06-01 au 2021-03-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval