Le Dr Jack Puymirat M.D., Ph.D., est neurologue, clinicien-chercheur au centre de recherche du CHU de Québec, et professeur au département de médecine de l’Université Laval. Ses travaux se concentrent sur l’étude des maladies neuromusculaires, des céphalées, et sur le développement d’une plateforme de production de cellules souches humaines induites à la pluripotence. Récemment, ses travaux sur la production de cellules souches ont été présentés à l’émission Découverte à Radio-Canada. Il a reçu plusieurs nominations, dont le prix du chercheur de l’année en 2006 décerné par Dystrophie Musculaire du Canada et le prix Hans Steinert en 2011, décerné par le consortium International sur la dystrophie myotonique de Steinert.

Recherche sur les maladies neuromusculaires

La dystrophie myotonique de Steinert est une dystrophie musculaire dont la prévalence est 20 fois supérieure dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean que partout ailleurs au monde. En 2000, il a été établi que la maladie était due à l’accumulation d’ARNs mutés dans le noyau des cellules. Les recherches du Dr Puymirat se sont orientées vers le développement d’une thérapie génique, basée sur la destruction des ARNs toxiques par des oligonucléotides antisenses. Ses travaux ont conduit en 2016 au premier essai clinique de Phase 1 effectué aux États-Unis. Parallèlement à ses travaux de recherche, le Dr Puymirat et son équipe a un programme de recherche clinique portant sur: 1) L’établissement d’un registre provincial pour cette maladie destiné à faciliter les recherches et la participation des malades aux essais cliniques. 2) Le développement et la validation de protocoles de quantification de la force musculaire, l’étude de l’imagerie musculaire et la recherche de biomarqueurs de la maladie en vue des essais cliniques futurs. 3) Le développement de tests génétiques pour différentes maladies neuromusculaires, tests aujourd’hui utilisés en clinique et offert à la population du Québec.

La plateforme de production de cellules souches induites à la pluripotence (iPSC)

Avec le support financier de Brain Canada, le Dr Puymirat et son équipe ont développé une plateforme de production de cellules souches humaines induites à la pluripotence. Ces cellules peuvent être dérivées de la peau, du sang, de l’urine et de lignées lymphoblastiques immortalisées. Ces cellules peuvent se différencier en divers types cellulaires, en particulier en neurones, cellules musculaires et cardiaques. Elles sont utilisées pour modéliser les maladies neurodégénératives, neuromusculaires, psychiatriques, cribler des drogues, et développer des thérapies cellulaires.

Pharmaco-génomique sur les migraines

L’objectif de cette recherche est d’identifier des marqueurs moléculaires sanguins prédictifs de la réponse à différents médicaments utilisés dans le traitement de la migraine. Dans une première étape, le Dr Puymirat et son équipe développent un registre de sujet migraineux, étape indispensable pour des études de génomique. Ce registre contient des informations sur la réponse à différents médicaments et sera étendu au CHUM et à l’institut neurologique de Montréal.

1401, 18 ième Rue
Local R-211, LOEX/ CMDGT
Québec, Québec,, Québec
Canada G1J 1Z4

Dernières nouvelles

Information non disponible

75 enregistrements « 2 de 8 »

Poulin H, Martineau L, Racine V, Puymirat J, Chahine M

Differentiation of lymphoblastoid-derived iPSCs into functional cardiomyocytes, neurons and myoblasts

Article de revue

Biochem Biophys Res Commun, 516 (1), 2019.

Résumé | Liens:

Ashizawa T, Gagnon C, Groh WJ, Gutmann L, Johnson NE, Meola G, Moxley R, Pandya S, Rogers MT, Simpson E, Angeard N, Bassez G, Berggren KN, Bhakta D, Bozzali M, Broderick A, Byrne JLB, Campbell C, Cup E, Day JW, De Mattia E, Duboc D, Duong T, Eichinger K, Ekstrom AB, van Engelen B, Esparis B, Eymard B, Ferschl M, Gadalla SM, Gallais B, Goodglick T, Heatwole C, Hilbert J, Holland V, Kierkegaard M, Koopman WJ, Lane K, Maas D, Mankodi A, Mathews KD, Monckton DG, Moser D, Nazarian S, Nguyen L, Nopoulos P, Petty R, Phetteplace J, Puymirat J, Raman S, Richer L, Roma E, Sampson J, Sansone V, Schoser B, Sterling L, Statland J, Subramony SH, Tian C, Trujillo C, Tomaselli G, Turner C, Venance S, Verma A, White M, Winblad S

Consensus-based care recommendations for adults with myotonic dystrophy type 1

Article de revue

Neurol Clin Pract, 8 (6), 2018.

Résumé | Liens:

Hébert LJ, Vial C, Hogrel JY, Puymirat J

Ankle Strength Impairments in Myotonic Dystrophy Type 1: A Five-Year Follow-up

Article de revue

J Neuromuscul Dis, 5 (3), 2018.

Résumé | Liens:

Martineau L, Racine V, Benichou SA, Puymirat J

Lymphoblastoids cell lines - Derived iPSC line from a 26-year-old myotonic dystrophy type 1 patient carrying (CTG) expansion in the DMPK gene: CHUQi001-A

Article de revue

Stem Cell Res, 26 , 2018.

Résumé | Liens:

Sellier C, Cerro-Herreros E, Blatter M, Freyermuth F, Gaucherot A, Ruffenach F, Sarkar P, Puymirat J, Udd B, Day JW, Meola G, Bassez G, Fujimura H, Takahashi MP, Schoser B, Furling D, Artero R, Allain FHT, Llamusi B, Charlet-Berguerand N

rbFOX1/MBNL1 competition for CCUG RNA repeats binding contributes to myotonic dystrophy type 1/type 2 differences

Article de revue

Nat Commun, 9 (1), 2018.

Résumé | Liens:

Wood L, Bassez G, Bleyenheuft C, Campbell C, Cossette L, Jimenez-Moreno AC, Dai Y, Dawkins H, Manera JAD, Dogan C, El Sherif R, Fossati B, Graham C, Hilbert J, Kastreva K, Kimura E, Korngut L, Kostera-Pruszczyk A, Lindberg C, Lindvall B, Luebbe E, Lusakowska A, Mazanec R, Meola G, Orlando L, Takahashi MP, Peric S, Puymirat J, Rakocevic-Stojanovic V, Rodrigues M, Roxburgh R, Schoser B, Segovia S, Shatillo A, Thiele S, Tournev I, van Engelen B, Vohanka S, Lochmuller H

Eight years after an international workshop on myotonic dystrophy patient registries: case study of a global collaboration for a rare disease

Article de revue

Orphanet J Rare Dis, 13 (1), 2018.

Résumé | Liens:

Melouane A, Carbonell A, Yoshioka M, Puymirat J, St-Amand J

Implication of SPARC in the modulation of the extracellular matrix and mitochondrial function in muscle cells

Article de revue

PLoS One, 13 (2), 2018.

Résumé | Liens:

Wei C, Stock L, Valanejad L, Zalewski ZA, Karns R, Puymirat J, Nelson D, Witte D, Woodgett J, Timchenko NA, Timchenko L

Correction of GSK3β at young age prevents muscle pathology in mice with myotonic dystrophy type 1

Article de revue

FASEB J, 32 (4), 2018.

Résumé | Liens:

Hogrel JY, Ollivier G, Ledoux I, Hebert LJ, Eymard B, Puymirat J, Bassez G

Relationships between grip strength, myotonia, and CTG expansion in myotonic dystrophy type 1

Article de revue

Ann Clin Transl Neurol, 4 (12), 2017.

Résumé | Liens:

Jauvin D, Chretien J, Pandey SK, Martineau L, Revillod L, Bassez G, Lachon A, MacLeod AR, Gourdon G, Wheeler TM, Thornton CA, Bennett CF, Puymirat J

Targeting DMPK with Antisense Oligonucleotide Improves Muscle Strength in Myotonic Dystrophy Type 1 Mice

Article de revue

Mol Ther Nucleic Acids, 7 , 2017.

Résumé | Liens:

75 enregistrements « 2 de 8 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Human iPSC-derived neurons as a model of congenital myotonic dystrophy type 1, du 2021-05-01 au 2023-04-30
  • Recherche clinique visant à identifier les facteurs prédicateurs de la réponse au traitement de la migraine par l'Aimovig , du 2020-04-30 au 2024-03-31

Projets terminés récemment

  • Optimizing nickase-induced contraction of CTG repeats in vivo, du 2019-02-15 au 2021-02-28
  • Phase I/II clinical trial of myoblast transplantation to Duchenne Muscular Dystrophy patients., du 2013-10-01 au 2022-03-31
  • Roles of exercise-induced gene, SPARC, against sarcopenia: Link between extracellular matrix and mitochondria., du 2014-04-01 au 2021-03-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval