Le Dr Richard est chercheur régulier dans l’axe des Maladies infectieuses et immunitaires du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval et professeur titulaire au département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie de la faculté de médecine de l’Université Laval. Ses travaux portent sur le parasite causant la malaria, une des plus importantes maladies infectieuses à travers le monde avec 300 millions de cas par année, et 500 000 morts. Cette maladie représente donc un des problèmes de santé mondiale les plus dévastateurs. L’absence d’un vaccin, l’émergence de souches résistantes aux thérapies de première ligne combinés avec le faible nombre de nouveaux médicaments contre le parasite de la malaria démontrent le besoin urgent de développer et implanter de nouvelles interventions stratégiques sous la forme de médicaments, de moyens de contrôle du vecteur, et un vaccin efficace.

Comprendre les mécanismes d’invasion d’un globule rouge par le parasite Plasmodium falciparum

L’invasion d’un globule rouge par le mérozoite de Plasmodium falciparum est une étape essentielle dans le cycle de vie de la malaria, et les réponses immunitaires de l’hôte contre des antigènes de mérozoites sont une composante importante de l’immunité antimalariale humaine. Conséquemment, les acteurs moléculaires impliqués dans l’invasion des érythrocytes représentent des cibles-clés pour des stratégies thérapeutiques et vaccinales bloquant le développement du parasite. Plusieurs des protéines impliquées dans l’invasion sont stockées dans le complexe apical du mérozoite, une structure contenant des organelles sécrétoires appelées micronèmes, rhoptries et granules denses et qui sont relâchées à différents temps durant l’invasion. Dû à son rôle essentiel, interférer dans la génération du complexe apical représente une cible très attrayante pour le design de nouveaux types d’antimalariaux. Nos études se concentrent sur les mécanismes expliquant comment le parasite dirige ses protéines vers les différentes structures du complexe apical. La compréhension de ce processus fournira une quantité importante de nouvelles cibles pouvant être utilisées dans des stratégies thérapeutiques bloquant la génération du complexe apical, et ainsi prévenir la pathogénèse de la malaria.

CHUL
2705, boulevard Laurier
R-0709
Québec, Québec
Canada G1V 4G2
31 enregistrements « 4 de 4 »

Légaré D, Richard D, Mukhopadhyay R, Stierhof YD, Rosen BP, Haimeur A, Papadopoulou B, Ouellette M

The Leishmania ATP-binding cassette protein PGPA is an intracellular metal-thiol transporter ATPase

Article de revue

J Biol Chem, 276 (28), 2001.

Résumé | Liens:

31 enregistrements « 4 de 4 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Dissecting mechanisms of cell division by the malaria parasite, du 2024-04-01 au 2029-03-31
  • Élucidation des mécanismes contrôlant le trafic des protéines vers le complexe apicale du parasite de la malaria Plasmodium falciparum, du 2021-07-01 au 2024-06-30
  • Exploring the role of phosphoinositides in the trafficking of proteins to the apical complex in the malaria parasite Plasmodium falciparum, du 2024-03-01 au 2025-02-28
  • Financement d'achat de matériel scientifique pour le laboratoire sur la malaria , du 2023-08-10 au 2025-12-25
  • Investigating the interplay between Sickle Cell Anemia and Malaria at the epidemiological and molecular levels, du 2022-11-01 au 2026-10-31

Projets terminés récemment

  • Contribution du CRI pour appui au processus de concours interne, du 2023-04-24 au 2024-04-23
  • Dissecting mechanisms of cell division by the malaria parasite, du 2018-04-01 au 2024-03-31
  • Exploring the role of phosphoinositides in the trafficking of proteins to the apical complex in the malaria parasite Plasmodium falciparum, du 2019-04-01 au 2024-03-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval