6-Déchets de solutions aqueuses

MAJ 14-01-2022

Notion de pH de base, concentration et dilution

Le pH est une composante essentielle de tout organisme vivant et a un effet majeur sur les matériaux. Le pH permet les interactions moléculaires de toute sorte dans les organismes vivants. Il joue un rôle d’équilibre dans la respiration cellulaire, l’effort physique, la digestion, etc. Dans le sol, le pH influence l’absorption des nutriments chez les plantes.  Il a aussi un effet sur les matériaux. Par exemple, si le pH d’une eau est trop acide, elle peut endommager les aqueducs et causer des bris de canalisation. Une eau trop basique aura pour effet de détériorer les matériaux biologiques et synthétiques comme les vêtements et tissus.

Par exemple si nous nous fions qu’au pH on observe que :

  • Un jus de citron a un pH 2 fortement acide
  • Un jus de tomates a un pH 4 acide
  • De l’eau de javel a un pH 11 basique
  • De l’eau de lessive a un pH 13 fortement basique

Image de: le monde en images

Selon les exemples mentionnés plus haut, si on se fie seulement au pH, nous ne devrions en aucun cas mettre ces déchets à l'évier.  C’est là que la concentration, le facteur de dilution ainsi que le pouvoir tampon de l’eau deviennent intéressants. Le rôle de la concentration du constituant doit être pris en compte afin de valider si le produit est suffisamment concentré pour être un danger pour le manipulateur, l’environnement et l’infrastructure.

Le rôle du facteur de dilution est primordial dans le choix de jeter ou non une solution aqueuse à l’évier. En général un facteur de dilution de 100 à 1000 est suffisant pour permettre à l’effet tampon de l’eau de réduire la concentration d’un produit et d’absorber un produit dont le pH n’est pas neutre. Ceci amène donc au problème des déchets de phase aqueuse. 

Pour simplifier, lorsque le constituant majeur de votre déchet n’est pas du formaldéhyde, de l’huile, un solvant halogéné ou non halogéné, un acide ou un alcalin qu’il soit fort ou faible dont la dilution est inférieur à 1:100, généralement vous avez affaire à un déchet de solution aqueuse. On peut parler ici de 2 grandes familles de solution aqueuse qui regroupe 3 types de déchets aqueux dans les laboratoires biomédicaux.

Le CHU  et le CRCHU de Québec se doivent de respecter les normes du ministère de l’Environnement sur le rejet des eaux usées

Déchets de solutions aqueuses de pH :

Neutre

Premièrement, il y a les solutions qui sont de nature moléculaire et qui vont se disperser dans l’eau. On parle de solution ne contenant pas de cations ou d’anions. Elles ne sont donc pas conductrices. On les nomme solutions aqueuses de pH neutre. Cela peut donc faire intervenir des constituants biologiques tel des virus, des bactéries, des toxines, des milieux de culture, etc.

Il existe une croyance très répandue disant qu’un pH neutre compris entre 6.5 et 7.5 est suffisant pour disposer d’un liquide à l’évier. En vérité, le pH n’est qu’une des nombreuses données dont il faut tenir compte avant de faire le choix de jeter à l’évier un constituant dit neutre. Neutre ne veut pas pour autant dire sans traces de métaux lourds, de toxines, de colorants, d’additifs, etc.

Pour qu’une solution tampon ou un déchet de phase aqueuse de pH neutre soit jetable à l’évier il faut :

  • Que son pH soit neutre (entre 6.5 et 7.5)
  • Que sa concentration soit diluée dans les bonnes proportions (100 à 1000)
  • Qu’il n’y ait pas de métaux lourds (plomb ou mercure, etc.)
  • Qu’il n’y ait aucune toxine (toxine du choléra, malaria, etc.)
  • Qu’il n’y ait pas d’hormones (estrogène, stéroïde, etc.)
  • Qu’il n’y ait pas de colorant (bleu de bromophénol, cristal violet, etc.)
  • Qu’il n’y ait pas de solvant (méthanol, acétonitrile, acétone, etc.)
  • Qu’il n’y ait pas de matière biologique infectieuse vivante (virus, bactérie, sang, etc.)
  • Qu’il n’y ait pas de radioactivité (relative à la quantité d’exemptions)

Sinon vous devez le remiser adéquatement dans des contenants et l’envoyer à la récupération de déchets chimiques.

Si votre déchet de phase aqueuse est contaminé par des matières biologiques, veuillez vous référer à  Arbre décisionnel: disposition des déchets biologiques liquides au CRCHU

Gestion des déchets de phase aqueuse de pH neutre

Les déchets de phases aqueuses sont généralement très stables vu leurs faibles réactivités. Le plus simple est de garder si possible le constituant majeur qui contamine votre phase aqueuse avec la même famille de produit. Il arrive néanmoins lors d’expérimentation qu’un déchet de phase aqueuse contienne plusieurs types de produits différents, dans ce cas, énumérer tous les constituants présents sur la bouteille de déchet avec leur concentration ou pourcentage, en voici quelque exemple.

Déchet de phase aqueuse contaminé :

  • Contamination par le sang : bien identifier qu’il s’agit d’une Phase aqueuse + Sang sur la bouteille.
  • Contamination par colorant : bien identifier qu’il s’agit d’une Phase aqueuse + le colorant sur la bouteille.
  • Contamination par des solvants : bien identifier qu’il s’agit d’une Phase aqueuse +le nom du solvant sur la bouteille.
  • Contamination par isotope : bien identifier qu’il s’agit d’une Phase aqueuse + le nom de isotope. Mettre le contenant bien identifié à part du reste et contacter le responsable en radio protection

Si le déchet de phase aqueuse ne respecte pas les critères lui permettant d’être jeté directement à l’évier, il doit être remisé dans les contenants appropriés.

Types de contenants à prioriser  :

  • Le contenant de pyrex: Excellente résistance vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH neutre.
  • Le contenant de polyéthylène de haute densité (HDPE) : très résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH neutre.
  • Le contenant de polypropylène (PP) : résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH neutre.
Acide

Les solutions de phases aqueuse contenant des cations H+ qui vont se disperser dans l’eau se nomment solutions aqueuses de pH acide. Comme expliqué plus haut, il s’agit d’un déchet de phase aqueuse dont le pH est acide, provenant généralement de solution tampon et d’eau de rinçage acide. Le facteur de dilution à ce stade est généralement supérieur à 100 et l’effet tampon de l’eau entre en fonction. Bien que dilué, si vous prenez un pH de cette solution, il sera néanmoins acide < 6,5.

Lorsque vous avez un déchet de phases aqueuses de pH acide, mettez celui-ci dans un contenant approprié avec les autres déchets de phases aqueuses acide uniquement.

Types de contenants à prioriser  :

  • Le contenant de pyrex: Excellente résistance vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH acide.
  • Le contenant de polyéthylène de haute densité (HDPE) : très résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH acide.
  • Le contenant de polypropylène (PP) : résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH acide.
Basique (Alcalin)

Les solutions de phases aqueuse contenant des anions OH- qui vont se disperser dans l’eau se nomment solutions aqueuses de pH basique. Comme expliqué plus haut, il s’agit d’un déchet de phase aqueuse dont le pH est basique, provenant généralement de solution tampon et d’eau de rinçage de pH basique. Le facteur de dilution à ce stade est généralement supérieur à 100 et l’effet tampon de l’eau entre en fonction. Bien que dilué, Si vous prenez un pH de cette solution, il sera néanmoins alcalin >7,5.

Lorsque vous avez un déchet de phases aqueuses de pH alcalin, mettez celui-ci dans un contenant approprié avec les autres déchets de phases aqueuses  alcalin uniquement.

Types de contenants à prioriser  :

  • Le contenant de pyrex: Excellente résistance vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH alcalin.
  • Le contenant de polyéthylène de haute densité (HDPE) : très résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH alcalin.
  • Le contenant de polypropylène (PP) : résistant vu le faible pouvoir de corrosion des solutions aqueuses de pH alcalin.