Le CHU de Québec-Université Laval se classe premier pour l’activation de deux essais cliniques en oncologie grâce à Catalis

Grâce au service d’évaluation ACCÉLÉRÉE de Catalis, qui a pour objectif de réduire considérablement le temps d’autorisation des essais cliniques, le CHU de Québec se positionne au premier rang des sites activés à l’échelle mondiale pour deux essais cliniques en oncologie.
Ainsi, l’étude multicentrique ProHer de Roche, qui explore un nouveau mode de traitement pour les patientes atteintes d’un cancer du sein, a été approuvée en 10 semaines, faisant du CHU de Québec-Université Laval le premier site à commencer le recrutement, sur 65 sites répartis dans 17 pays.
Quant à l’étude de phase I – II de Sanofi, qui cherche à évaluer la sécurité, la pharmacocinétique, la pharmacodynamique et l’activité antitumorale du régime à base de SAR444200 chez les participants atteints de tumeurs solides avancées, elle a été approuvée en 16 semaines. Avec cette approbation accélérée, le CHU se classe aussi au premier rang des sites activés, devant 12 sites répartis dans 5 pays à travers le monde.
Il s’agit d’un triplé pour le CHU, qui s’était aussi illustré à l’occasion du projet pilote du service d’évaluation ACCÉLÉRÉE, en septembre 2021. Le Centre de recherche du CHU avait alors réussi à recruter le 1er patient sur une cible mondiale de 15 000 patients anticipés sur cette étude.
L’activations rapide des sites de recherche clinique grâce à Catalis permet au CHU de Québec-Université Laval d’offrir à ses patients un accès plus rapide à des traitements potentiellement novateurs et efficaces.

Posted in Centre de recherche, Recherche clinique et évaluative.