Michel Alary a obtenu son M.D. à l’Université de Sherbrooke en 1974. Après huit ans de pratique générale, il a réorienté sa carrière vers la santé publique. Il a obtenu un doctorat en épidémiologie à l’Université Laval, à Québec, en 1991. Après un stage post-doctoral avec le professeur Peter Piot (le codécouvreur du virus de l’Ebola et aussi directeur exécutif fondateur d’ONUSIDA de 1995 à 2008, et récipiendaire du prix Gairdner en santé mondiale en 2015) à Anvers, Belgique, il devient professeur d’épidémiologie à l’Université Laval en 1992, et agit également comme médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec. La plus grande partie de sa carrière a été consacrée à la recherche épidémiologique et en prévention sur le VIH et les autres infections transmises sexuellement et par le sang chez les populations les plus vulnérables, en particulier les travailleuses du sexe et leurs partenaires sexuels masculins en Afrique de l’Ouest et en Inde, mais aussi les utilisateurs de drogues injectables, et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes au Canada.

Michel Alary a obtenu du financement pour 93 projets de recherche, pour un total de plus de 75 millions $, incluant 64 comme chercheur principal (pour approximativement 50 millions $). Il a publié 236 articles scientifiques dans des revues avec révision par les pairs, ainsi que plus de 650 résumés dans des actes de congrès scientifiques nationaux et internationaux. Il a été conférencier invité à 106 reprises. Il a produit des rapports majeurs pour la Banque Mondiale et l’ONUSIDA sur la situation de l’épidémiologie du VIH et de la réponse face à cette épidémie chez les populations les plus vulnérables de l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne. Il a reçu le prix Mark Wainberg de l’Association canadienne de recherche sur le VIH (ACRV) en 2008 pour souligner sa contribution importante et son appui exceptionnel à l’avancement de la recherche sur le VIH/Sida au Canada et au plan international. Il a également reçu le prix Diamant pour la recherche clinique du CHU de Québec en 2014 pour l’excellence de ses travaux en Inde. Il a reçu le prix 2015 du chercheur émérite du Réseau de recherche en santé des populations du Québec. En septembre 2016, il a été intronisé comme « fellow » de l’académie canadienne des sciences de la santé. Il est présentement directeur de l’axe « Santé des populations et pratiques optimales en santé » du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, qui comprend plus de 90 chercheurs, 200 étudiants gradués et 175 employés.

Finalement, Michel Alary a dirigé plus de 40 étudiants gradués et stagiaires postdoctoraux, en plus d’avoir agi comme co-directeur ou évaluateur d’une quinzaine d’autres étudiants gradués. Presque tous ces étudiants ont fait leurs mémoires de maîtrise ou leurs thèses de doctorat sur des sujets reliés à la santé mondiale, et environ 80 % d’entre eux étaient originaires de pays à faible ou moyen revenu. La grande majorité de ses projets de recherche comportent également des aspects de transfert des connaissances auprès des communautés, cliniciens, praticiens de santé publique, et décideurs concernés.

Hôpital Saint-Sacrement
1050, chemin Sainte-Foy
H0-02
Québec, Québec
Canada G1S 4L8
249 enregistrements « 1 de 50 »

Courtemanche Y, Poulin C, Serhir B, Alary M

HIV and hepatitis C virus infections in Quebec's provincial detention centres: comparing prevalence and related risky behaviours between 2003 and 2014-2015.

Article de revue

Can J Public Health, 2018, ISSN: 0008-4263.

Résumé | Liens:

Poulin C, Courtemanche Y, Serhir B, Alary M

Tattooing in prison: a risk factor for HCV infection among inmates in the Quebec's provincial correctional system.

Article de revue

Ann Epidemiol, 28 (4), p. 231-235, 2018, ISSN: 1047-2797.

Résumé | Liens:

Maheu-Giroux M, Baral S, Vesga JF, Diouf D, Diabate S, Alary M, Abo K, Boily MC

Anal Intercourse Among Female Sex Workers in Côte d'Ivoire: Prevalence, Determinants, and Model-Based Estimates of the Population-Level Impact on HIV Transmission.

Article de revue

Am J Epidemiol, 187 (2), p. 287-297, 2018, ISSN: 0002-9262.

Résumé | Liens:

Affolabi D, Goma E, Sogbo F, Ahotin G, Orekan J, Massou F, Behanzin L, Guedou F, Alary M

Antimicrobial susceptibility profile of Neisseria gonorrhoeae isolated in Cotonou, Benin (2015-2017).

Article de revue

Sex Transm Infect, 94 (1), p. 20, 2018, ISSN: 1368-4973.

| Liens:

Campeau L, Blouin K, Leclerc P, Alary M, Morissette C, Blanchette C, Serhir B, Roy E, SurvUDI Working Group

Impact of sex work on risk behaviours and their association with HIV positivity among people who inject drugs in Eastern Central Canada: cross-sectional results from an open cohort study.

Article de revue

BMJ Open, 8 (1), p. e019388, 2018.

Résumé | Liens:

249 enregistrements « 1 de 50 »

Projets actifs

  • Centre hospitalier universitaire de Québec - CHU de Québec-Université Laval, Subvention, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Centres de recherche affiliés, du 2017-01-01 au 2099-12-31
  • HIV Prevention for Gay and Bisexual Men : A Multisite Study and Development of New HIV Prevention Interventions, Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Subvention d'équipe : La santé des garçons et des hommes, du 2014-11-01 au 2019-10-30
  • The National CIHR Hepatisis C Network (NCHCN), Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Programme de subvention d'équipe, du 2015-04-01 au 2020-03-31
  • Vers des approches plus efficientes en prévention du VIH et en santé reproductive au travers une approche d’équité en santé: programme de recherche interventionnelle chez les femmes travailleuses du sexe en Afrique de l’Ouest., Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Subventions Fondation, du 2015-07-01 au 2022-06-30

Projets terminés récemment

  • Compute / Calcul Canada, Partenariat, Fondation Canadienne pour l'innovation (La), Programme des initiatives scientifiques majeures (ISM), du 2012-04-01 au 2017-03-31
  • Early antiretroviral therapy and pre-exposure prophylaxis for HIV prevention among female sex workers in Benin, Subvention, Bill and Melinda Gates foundation, Global Health, du 2014-02-01 au 2017-01-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval