Le Dr Masahiko Sato est professeur titulaire au Département de biologie moléculaire, de biochimie médicale et de pathologie, et chercheur au sein de l’Axe Neuroscience au CHU de Québec. Il a obtenu son doctorat en médecine à l’Université de Tokyo (Japon) en 1988. Au cours de ses études de doctorat, il a reçu une formation de base en biochimie, biologie moléculaire, biologie cellulaire, et en imagerie de cellules vivantes. Il a poursuivi une formation postdoctorale à l’Imperial Cancer Research Fund (présentement, Cancer Research UK) à Clare Hall Laboratories à Londres avec le Dr Tomas Lindahl qui a reçu le prix Nobel de chimie en 2015, et par la suite a poursuivi sa formation au Department of Biological Sciences, Stanford University aux États-Unis, avec Philip C. Hanawalt. En 1996-1997, il a accepté un poste à l’Université Laval, et il s’est joint au CHUL.

Ses principaux intérêts de recherche portent sur le mécanisme moléculaire de réparation de l’ADN des mammifères, qui est un processus multi-enzymatique dont le but est d’éliminer l’ADN endommagé et restaurer l’intégrité du matériel génétique. Afin de déterminer la séquence des événements impliqués dans la réparation de l’ADN in vitro, il a développé un essai pour la réparation par excision de base (BER) qui est une voie de réparation pour les bases alkylées et oxydées de l’ADN. Il a de plus démontré comment une enzyme abondante dans la réponse aux dommages de l’ADN, la poly (ADP-ribose) polymerase-1 (PARP-1), joue un rôle dans la BER. L’essai a aussi été utilisé pour identifier de nouveaux types de dommages à l’ADN, les dimères de purines, qui peuvent être induits par des espèces réactives oxygénées.

Au cours des dernières années, il s’est consacré à développer un nouveau genre d’imagerie à long terme des cellules vivantes, accompagné d’un système de suivi intégral des cellules. Lorsqu’il a reçu sa formation en imagerie de cellules vivantes, il y a environ 30 ans, les films 16mm étaient alors utilisés. À ce jour, on utilise plutôt un ordinateur. Néanmoins, l’imagerie à long terme de cellules vivantes et le suivi exhaustif des cellules une à une, bien qu’ayant un pouvoir significatif pour l’étude des processus cellulaires critiques, demeure un processus extrêmement laborieux. Le système développé par Masahiko Sato et Sachiko Sato (département de microbiologie-infectiologie et d’immunologie) se nomme « Cell-lineage tracking analysis », qui offre la possibilité de faire l’imagerie en continu de cellules vivantes durant ~500 hr en faisant l’acquisition d’images de ~50,000 cellules. Le logiciel, qui a été écrit par Masahiko Sato (programme C/C+ +), traite automatiquement ~2-5 Tb/ analyse/semaine de données d’imagerie et crée simultanément jusqu’à 16 films d’imagerie de cellules vivantes. Il effectue automatiquement le suivi/identification de chaque cellule unique, génère un schéma de la généalogie des cellules, et effectue l’analyse des données. Le « Cell-lineage tracking analysis » est capable de caractériser la population cellulaire de façon très précise. Ainsi, le « Cell-lineage tracking analysis » aura un large éventail d’applications, par exemple, des études de la réponse des cellules à des doses environnementales de substances cancérogènes, la caractérisation de cellules iPS, et l’évaluation des effets des médicaments sur les cellules, et ce, à la résolution d’une seule cellule.

CHUL
2705, boulevard Laurier
R-2710
Québec, Québec
Canada G1V 4G2

Dernières nouvelles

Information non disponible

17 enregistrements « 1 de 4 »

Sato S, Rancourt A, Sato Y, Satoh MS

Single-cell lineage tracking analysis reveals that an established cell line comprises putative cancer stem cells and their heterogeneous progeny.

Article de revue

Sci Rep, 6 , p. 23328, 2016, ISSN: 2045-2322.

Résumé | Liens:

Huambachano O, Herrera F, Rancourt A, Satoh MS

Double-stranded DNA binding domain of poly(ADP-ribose) polymerase-1 and molecular insight into the regulation of its activity.

Article de revue

J Biol Chem, 286 (9), p. 7149-60, 2011, ISSN: 0021-9258.

Résumé | Liens:

Rancourt A, Satoh MS

Delocalization of nucleolar poly(ADP-ribose) polymerase-1 to the nucleoplasm and its novel link to cellular sensitivity to DNA damage.

Article de revue

DNA Repair (Amst), 8 (3), p. 286-97, 2009, ISSN: 1568-7864.

Résumé | Liens:

Ho EL, Parent M, Satoh MS

Induction of base damages representing a high risk site for double-strand DNA break formation in genomic DNA by exposure of cells to DNA damaging agents.

Article de revue

J Biol Chem, 282 (30), p. 21913-23, 2007, ISSN: 0021-9258.

Résumé | Liens:

Parent M, Yung TM, Rancourt A, Ho EL, Vispé S, Suzuki-Matsuda F, Uehara A, Wada T, Handa H, Satoh MS

Poly(ADP-ribose) polymerase-1 is a negative regulator of HIV-1 transcription through competitive binding to TAR RNA with Tat.positive transcription elongation factor b (p-TEFb) complex.

Article de revue

J Biol Chem, 280 (1), p. 448-57, 2005, ISSN: 0021-9258.

Résumé | Liens:

17 enregistrements « 1 de 4 »

Projets actifs

  • Centre hospitalier universitaire de Québec - CHU de Québec-Université Laval, Subvention, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Centres de recherche affiliés, du 2017-01-01 au 2099-12-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval