Bio

Dr Plante a obtenu son diplôme de médecine de L’Université Laval en 1985, puis elle a complété sa résidence en obstétrique et gynécologie à L’Université McGill en 1990. Elle a poursuivi avec une surspécialité de 3 ans en gynécologie oncologique au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York, en 1993. Depuis ce temps, elle travaille comme gynécologue-oncologue à l’Hôtel-Dieu de Québec.

Dr Plante est Professeur Titulaire au Département d’obstétrique et gynécologie de L’Université Laval. Elle est chef du service de gynécologie oncologique, et en charge de la recherche clinique à L’Hôtel-Dieu de Québec.

Expertise

  1. Dr Plante est surtout reconnue pour son expertise en chirurgie minimalement invasive dans le traitement des cancers gynécologiques, incluant la chirurgie avec robot chirurgical, et la technique du ganglion sentinelle dans les cancers gynécologiques et dans les chirurgies visant à préserver la fertilité chez les jeunes femmes atteintes du cancer du col utérin, notamment la trachélectomie radicale.
  2. Dr Plante est l’investigateur principal d’une large étude internationale, prospective et randomisée pilotée par le Canadian Cancer Trials Group (CCTG) et le Gynecologic Cancer InterGroup (GCIG) (Etude CX-5 or SHAPE). L’étude vise à randomiser les patientes atteintes d’un cancer du col utérin de stade précoce et de faible risque à recevoir, soit l’hystérectomie radicale (bras standard), versus une hystérectomie simple (bras à l’étude). Plus de 700 patientes seront randomisées dans cette étude.
  3. De plus, Dr Plante est particulièrement intéressée par l’oncogénétique en lien avec le cancer de l’ovaire. Elle est impliquée dans les activités du service d’oncogénétique avec l’équipe de l’Hôpital St-Sacrement depuis ses débuts, et est responsable du volet ovarien.

Nominations récentes

  1. Co-chair of CCRN (Cervical Cancer Research Network)
  2. Chair, International Committee, SGO (Society of Gynecologic Oncology)
  3. Co-chair, Cervix Working Group, CCTG
  4. Member, Editorial Board, International Journal of Gynecologic Cancer (IJGC) and Journal of Obstetrics and Gynecology of Canada (JOGC)
L'Hôtel-Dieu de Québec
11, côte du Palais
Québec, Québec
Canada G1R 2J6

Dernières nouvelles

Information non disponible

152 enregistrements « 2 de 16 »

Audet-Delage Y, Gregoire J, Caron P, Turcotte V, Plante M, Ayotte P, Simonyan D, Villeneuve L, Guillemette C

Estradiol metabolites as biomarkers of endometrial cancer prognosis after surgery.

Article de revue

J Steroid Biochem Mol Biol, 178 , p. 45-54, 2018, ISSN: 0960-0760.

Résumé | Liens:

Touhami O, Gregoire J, Renaud MC, Sebastianelli A, Grondin K, Plante M

The utility of sentinel lymph node mapping in the management of endometrial atypical hyperplasia.

Article de revue

Gynecol Oncol, 148 (3), p. 485-490, 2018, ISSN: 0090-8258.

Résumé | Liens:

Audet-Delage Y, Villeneuve L, Gregoire J, Plante M, Guillemette C

Identification of Metabolomic Biomarkers for Endometrial Cancer and Its Recurrence after Surgery in Postmenopausal Women.

Article de revue

Front Endocrinol (Lausanne), 9 , p. 87, 2018.

Résumé | Liens:

Body N, Gregoire J, Renaud MC, Sebastianelli A, Grondin K, Plante M

Tips and tricks to improve sentinel lymph node mapping with Indocyanin green in endometrial cancer.

Article de revue

Gynecol Oncol, 150 (2), p. 267-273, 2018, ISSN: 0090-8258.

Résumé | Liens:

Frumovitz M, Plante M, Lee PS, Sandadi S, Lilja JF, Escobar PF, Gien LT, Urbauer DL, Abu-Rustum NR

Near-infrared fluorescence for detection of sentinel lymph nodes in women with cervical and uterine cancers (FILM): a randomised, phase 3, multicentre, non-inferiority trial.

Article de revue

Lancet Oncol, 19 (10), p. 1394-1403, 2018, ISSN: 1470-2045.

Résumé | Liens:

Sheta R, Bachvarova M, Plante M, Gregoire J, Renaud MC, Sebastianelli A, Popa I, Bachvarov D

Altered expression of different GalNAc‑transferases is associated with disease progression and poor prognosis in women with high-grade serous ovarian cancer.

Article de revue

Int J Oncol, 51 (6), p. 1887-1897, 2017, ISSN: 1019-6439.

Résumé | Liens:

Coleman RL, Oza AM, Lorusso D, Aghajanian C, Oaknin A, Dean A, Colombo N, Weberpals JI, Clamp A, Scambia G, Leary A, Holloway RW, Gancedo MA, Fong PC, Goh JC, O'Malley DM, Armstrong DK, Garcia-Donas J, Swisher EM, Floquet A, Konecny GE, McNeish IA, Scott CL, Cameron T, Maloney L, Isaacson J, Goble S, Grace C, Harding TC, Raponi M, Sun J, Lin KK, Giordano H, Ledermann JA, ARIEL3 investigators

Rucaparib maintenance treatment for recurrent ovarian carcinoma after response to platinum therapy (ARIEL3): a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 trial.

Article de revue

Lancet, 390 (10106), p. 1949-1961, 2017, ISSN: 0140-6736.

Résumé | Liens:

Sheta R, Wang ZQ, Bachvarova M, Plante M, Gregoire J, Renaud MC, Sebastianelli A, Gobeil S, Morin C, Macdonald E, Vanderhyden B, Bachvarov D

Hic-5 regulates epithelial to mesenchymal transition in ovarian cancer cells in a TGFβ1-independent manner.

Article de revue

Oncotarget, 8 (47), p. 82506-82530, 2017, ISSN: 1949-2553.

Résumé | Liens:

Viau M, Plante M, Renaud MC, Grondin K, Morin C

Proposed novel nomenclature of vulvar smooth muscle tumors; a case of Smooth Muscle Tumor of Uncertain Malignant Potential (STUMP) of the vulva.

Article de revue

Gynecol Oncol Rep, 20 , p. 1-3, 2017, ISSN: 2352-5789.

Résumé | Liens:

Faddaoui A, Sheta R, Bachvarova M, Plante M, Gregoire J, Renaud MC, Sebastianelli A, Gobeil S, Morin C, Ghani K, Bachvarov D

Suppression of the grainyhead transcription factor 2 gene (GRHL2) inhibits the proliferation, migration, invasion and mediates cell cycle arrest of ovarian cancer cells.

Article de revue

Cell Cycle, 16 (7), p. 693-706, 2017, ISSN: 1538-4101.

Résumé | Liens:

152 enregistrements « 2 de 16 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Subvention, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Centres de recherche affiliés, du 2017-01-01 au 2099-12-31
  • Randomized trial comparing radical hysterectomy and pelvic node dissection vs simple hysterectomy and pelvic node dissection in patients with low risk cervical cancer defined as lesions measuring less than 2 cm with less than 50% stromal in, Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Subvention de fonctionnement, du 2012-03-31 au 2020-03-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval