J’ai obtenu une formation en tant qu’immunologiste moléculaire et cellulaire lors de mes études doctorales à Toronto et à Vienne sous la supervision du Dr Josef Penninger et, par la suite, en tant que boursier à la Harvard Medical School sous la supervision du Dr Vijay Kuchroo. Mon champ d’intérêt portait sur les mécanismes de l’auto-immunité dirigés par les lymphocytes T. En tant qu’étudiant postdoctoral, j’ai orienté mes recherches sur l’implication de ces mécanismes dans le contexte de la sclérose en plaques (SP), une maladie pour laquelle le taux d’incidence est extrêmement élevé au Canada. Plus particulièrement, j’ai étudié le rôle potentiel de la signalisation des « checkpoints » immunitaires inhibiteurs dans la réduction de l’inflammation des lymphocytes T chez les modèles animaux de SP. Mes contributions clés sont : auteur principal d’un papier dans le J Exp Med (2006; 268 citations en octobre 2017) et d’un papier dans le Nat Med (2012; 107 citations). Mes publications  à titre de stagiaire ont été citées 859 fois.  En reconnaissance de l’importance de mes travaux dans le domaine de la SP au Canada, j’ai reçu le prestigieux prix « EMD Serono Canada and endMS Network Transitional Career Development Award » ($500,000K ; 2011-16).

Étant chercheur indépendant à l’Université Laval (UL) depuis 2013, j’ai élaboré un programme de recherche qui se concentre sur le rôle de l’immunité adaptative dans la SP en phase progressive secondaire (PS). Une de mes motivations est le fait que près de 40% des patients atteints de SP évolue vers la phase PS (SP-PS) et qu’il n’y a aucun traitement disponible pour eux. Aussi, bien qu’il y ait des évidences cliniques considérables sur l’implication des lymphocytes dans la SP-PS, le nombre de modèles animaux disponibles afin de les étudier est limité. Chercheur FRSQ Junior-1 depuis 2014, j’ai créé l’un des rares modèles murins qui nous permet d’étudier le rôle des lymphocytes T dans la SP-PS. Curieusement, la fréquence de transition de nos souris atteintes de SP vers la phase PS s’apparente fortement à celle observée chez les humains. Ainsi, nous avons l’opportunité unique de disséquer et d’étudier les mécanismes moléculaires et cellulaires qui conduisent à la pathogénèse de la SP-PS.

Mon programme de recherche est soutenu par plus de 1.2 million de dollarsde fonds opérationnels, de ma FCI de $294K et de mon fonds de démarrage du CHU de Québec, de l’UL et du FRSQ totalisant $240K. Le développement de notre modèle de souris (SEP PS) est supporté par le « endMS Network Transitional Career Development Award » (2013-16) et le « MS Society of Canada (MSSOC) Operating Grant » (2014-17). Notre financement actuel provient  des IRSC – Subvention de catalyseur (2016-18) ; du MSSOC Operating Grant (2017-20)  et  du CRSNG – subvention à la découverte  (2015-20).

Concernant les projets connexes du laboratoire, nous avons démontré que l’interféron- bêta, un traitement de première ligne de la SEP rémittente (SP-RR), inhibe directement la capacité des cellules T à induire la SP chez la souris, en plus d’induire l’expression de récepteurs « checkpoint » inhibiteurs à la surface de ces même cellules (Boivin et al., PLOS ONE 2015). De plus, j’ai dirigé la première analyse systématique qui a mis en évidence l’utilisation potentielle du cholestérol et de ses métabolites comme biomarqueurs de la progression de la SP (Zhornitsky et al., MS and Related Disorders). Notre modèle animal SP-PS fut également le sujet d’une revue de littérature (Doss et al., Front Immunol 2016).

Je suis l’éditeur principal, en collaboration avec Nathalie Arbour (CHUM), du « Front Immunol Special Topic and E-Book » portant sur le rôle des lymphocytes dans l’auto-immunité du système nerveux central. Je coorganise un symposium supporté par le CIHR qui permet de discuter des cytokines en biologie (CIACCO). J’ai participé à plusieurs comités de révision, dont le MSSOC Personnel Awards Commitee et le FRSQ comité de bourse FF5-11D.   À compter de 2018, je ferai partie du MSSOC Biomedical Research Review Committee.

CHUL
2705, boulevard Laurier, T-2-50
Québec, Québec
Canada G1V 4G2

Dernières nouvelles

Information non disponible

22 enregistrements « 3 de 3 »

Rangachari M, Mauermann N, Marty RR, Dirnhofer S, Kurrer MO, Komnenovic V, Penninger JM, Eriksson U

T-bet negatively regulates autoimmune myocarditis by suppressing local production of interleukin 17.

Article de revue

J Exp Med, 203 (8), p. 2009-19, 2006, ISSN: 0022-1007.

Résumé | Liens:

Rangachari M, Penninger JM

Negative regulation of T cell receptor signals.

Article de revue

Curr Opin Pharmacol, 4 (4), p. 415-22, 2004, ISSN: 1471-4892.

Résumé | Liens:

22 enregistrements « 3 de 3 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Cellular and molecular mechanisms of inflammatory T cell regulation., Subvention, Conseil de recherches en sciences naturelles et génie Canada, Subventions à la découverte SD (individuelles et d'équipe), du 2015-04-01 au 2021-03-31
  • Cellular mechanisms regulating the pathogenesis of secondary progressive CNS autoimmunity, Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Subvention Projet, du 2018-10-01 au 2023-03-31
  • Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Subvention, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval, Centres de recherche affiliés, du 2017-01-01 au 2099-12-31
  • Centre thématique de recherche en neurosciences, Subvention, Institutionnel - BDR, BDR - Centres de recherche reconnus, du 1999-06-01 au 2020-10-18
  • Élucidation des mécanismes immunitaires impliqués dans des maladies autoimmunitaires démyélisantes, Subvention, Fonds de recherche du Québec - Santé, Chercheur-boursier Juniors 1 et 2, Seniors, du 2018-07-01 au 2022-06-30
  • Investigating a novel inhibitory signaling mechanism that represses T cell-driven CNS autoimmunity, Subvention, Société canadienne de la sclérose en plaques, Subvention de fonctionnement, du 2017-04-01 au 2020-03-31
  • The role of sex in regulating interleukin-17-mediated toxicity in the central nervous system, Subvention, Instituts de recherche en santé du Canada, Subvention de catalyseur : Intégrer le sexe comme variable dans la recherche biomédicale, du 2018-04-01 au 2020-03-31

Projets terminés récemment

  • Modulation de la réponse des lymphocytes T dans des modèles de la sclérose en plaques., Subvention, Fonds de recherche du Québec - Santé, Chercheur-boursier Juniors 1 et 2, Seniors, du 2014-07-01 au 2018-06-30
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval