Dr Beauregard est professeur adjoint au Département de radiologie et médecine nucléaire à l’Université Laval, clinicien-chercheur au sein de l’axe Oncologie du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, et médecin spécialiste en médecine nucléaire au Département d’imagerie médicale du CHU de Québec. Dr Jean-Mathieu Beauregard a complété sa résidence en médecine nucléaire et sa maîtrise en radiobiologie à l’Université de Sherbrooke. Il a effectué une formation complémentaire au Peter MacCallum Cancer Centre à Melbourne (Australie) de 2007 à 2010, au cours de laquelle il a développé un intérêt marqué pour l’imagerie moléculaire et la thérapie radionucléidique des tumeurs neuroendocrines. Depuis son retour au CHU de Québec, il a mis sur pied un nouveau programme de thérapie radiopeptidique des tumeurs neuroendocrines. Son programme de recherche est multidisciplinaire, et intègre des projets de recherche translationnelle en physique médicale et clinique.

Le principal projet de recherche clinique du Dr Beauregard concerne la thérapie radiopeptidique (ou PRRT pour peptide receptor radionuclide therapy) de patients atteints des tumeurs neuroendocrines (TNE), où un radioligand (e.g. 177Lu-octréotate) se liant au récepteur de la somatostatine exprimé par les TNE est administré en plusieurs cycles pour délivrer une radiothérapie dite interne. Nous avons développé une approche novatrice, soit la personnalisation de l’activité administrée, afin d’atteindre des cibles sécuritaires de doses de radiation absorbée aux tissus sains, dans le but de maximiser l’irradiation des tumeurs, sans pour autant augmenter la toxicité du traitement. Nos résultats préliminaires démontrent que nous augmentons substantiellement la dose de radiation aux tumeurs par rapport au régime standard où tous les patients reçoivent la même activité à chaque cycle.

Parallèlement, nous travaillons à améliorer et simplifier la dosimétrie basée sur l’imagerie quantitative SPECT/CT. Pour ce faire, nous peaufinons la calibration des caméras SPECT/CT et optimisons la séquence de l’imagerie sériée des patients effectuée après chaque cycle de traitement de PRRT, afin d’atteindre la plus haute précision possible avec le minimum de séances d’imagerie. Ces études sériées nous permettent d’évaluer la biodistribution du radiopharmaceutique et sa cinétique dans les différent tissus et tumeurs pour en dériver les doses de radiation absorbées.

En collaboration avec le Dr Girish M. Shah, nous conduisons aussi des projets de recherche translationnelle in vitro et in vivo, évaluant de nouvelles approches de potentialisation de la PRRT. L’une d’elles consiste à coadministrer des molécules radiosensibilisatrices, telles que des inhibiteurs de la poly(ADP-ribose) polymérase (PARP). Ces derniers empêchent la réparation des dommages à l’ADN des tumeurs causées par la PRRT, et donc en amplifient les effets thérapeutiques. Une autre stratégie que nous étudions consiste à prétraiter les cellules de TNE avec des molécules susceptibles d’augmenter leur expression des récepteurs de la somatostatine, favorisant ainsi une accumulation accrue du radiopharmaceutique de PRRT au sein de ces cellules.

Finalement, le Dr Beauregard est également co-investigateur et collaborateur sur plusieurs autres projets de recherche clinique utilisant, entre autres, l’imagerie moléculaire par tomographie par émission de positrons (PET/CT) du cancer de la prostate et des trouble neurodégénératifs. Le Dr Beauregard supervise des étudiants gradués, ainsi que des moniteurs cliniques (fellows) dans le cadre d’un programme de formation complémentaire en oncologie nucléaire.

44 enregistrements « 1 de 5 »

Huot Daneault A, Desaulniers M, Beauregard JM, Beaulieu A, Arsenault F, April G, Turcotte É, Buteau FA

Highly Symptomatic Progressing Cardiac Paraganglioma With Intracardiac Extension Treated With Lu-DOTATATE: A Case Report.

Article de revue

Front Endocrinol (Lausanne), 12 , 2021.

Résumé | Liens:

Zhang H, Koumna S, Pouliot F, Beauregard JM, Kolinsky M

PSMA Theranostics: Current Landscape and Future Outlook.

Article de revue

Cancers (Basel), 13 (16), 2021.

Résumé | Liens:

Shah RG, Merlin MA, Adant S, Zine-Eddine F, Beauregard JM, Shah GM

Chemotherapy-Induced Upregulation of Somatostatin Receptor-2 Increases the Uptake and Efficacy of Lu-DOTA-Octreotate in Neuroendocrine Tumor Cells.

Article de revue

Cancers (Basel), 13 (2), 2021.

Résumé | Liens:

Clarke MTM, St-Onge F, Beauregard JM, Bocchetta M, Todd E, Cash DM, Rohrer JD, Laforce Jr

Early anterior cingulate involvement is seen in presymptomatic MAPT P301L mutation carriers.

Article de revue

Alzheimers Res Ther, 13 (1), 2021.

Résumé | Liens:

Otis-Chapados S, Goulet CR, Dubois G, Lavallee E, Dujardin T, Fradet Y, Lacombe L, Lodde M, Tiguert R, Toren P, Fradet V, Beauregard JM, Buteau FA, Pouliot F

F-Fluorodeoxyglucose positron emission tomography/computed tomography (PET/CT) is accurate for high-grade prostate cancer bone staging when compared to bone scintigraphy.

Article de revue

Can Urol Assoc J, 2021.

Résumé | Liens:

Hou X, Brosch J, Uribe C, Desy A, Boning G, Beauregard JM, Celler A, Rahmim A

Feasibility of Single-Time-Point Dosimetry for Radiopharmaceutical Therapies.

Article de revue

J Nucl Med, 62 (7), 2021.

Résumé | Liens:

Desy A, Bouvet GF, Frezza A, Despres P, Beauregard JM

Impact of dead time on quantitative Lu-SPECT (QSPECT) and kidney dosimetry during PRRT.

Article de revue

EJNMMI Phys, 7 (1), 2020.

Résumé | Liens:

Frezza A, Desport C, Uribe C, Zhao W, Celler A, Despres P, Beauregard JM

Comprehensive SPECT/CT system characterization and calibration for Lu quantitative SPECT (QSPECT) with dead-time correction.

Article de revue

EJNMMI Phys, 7 (1), 2020.

Résumé | Liens:

Adant S, Shah GM, Beauregard JM

Combination treatments to enhance peptide receptor radionuclide therapy of neuroendocrine tumours.

Article de revue

Eur J Nucl Med Mol Imaging, 47 (4), 2020.

Résumé | Liens:

Meziou S, Ringuette Goulet C, Hovington H, Lefebvre V, Lavallee E, Bergeron M, Brisson H, Champagne A, Neveu B, Lacombe D, Beauregard JM, Buteau FA, Riopel J, Pouliot F

GLUT1 expression in high-risk prostate cancer: correlation with F-FDG-PET/CT and clinical outcome.

Article de revue

Prostate Cancer Prostatic Dis, 23 (3), 2020.

Résumé | Liens:

44 enregistrements « 1 de 5 »
Signaler des ajouts ou des modifications

Projets actifs

  • Chemotherapy-induced upregulation of somatostatin receptors for enhancing therapeutic efficacy of, and eligibility to PRRT of neuroendocrine tumors, du 2020-07-01 au 2022-12-31
  • National Program on Radioligand Therapy for Prostate Cancer, du 2018-01-01 au 2022-12-31
  • Optimiser les soins des patients atteints du cancer de la prostate résistant à la castration en utilisant une stratégie de triple traceur en imagerie moléculaire et en radiothérapieléculaire et en radiothérapie ciblée, du 2018-04-01 au 2022-06-30

Projets terminés récemment

  • Bourses d'aide au démarrage d'études cliniques en oncologie effectuées à l'initiative des chercheurs , du 2019-06-06 au 2020-03-31
  • Implantation de la TEP/TDM au Ga68-octreotate dans le cadre de la mise en image des récepteurs à la somatostatine , du 2018-04-01 au 2020-03-31
  • Therapie radiopeptidique personnalisee des patients atteints de tumeurs neuroendocrines, du 2018-07-01 au 2020-06-30
  • Upregulating expression of SSTR to enhance PRRT of neuroendocrine tumors, du 2017-02-01 au 2020-01-31
Information provenant du registre des projets de recherche de l'Université Laval