Prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) : un point de vue clinique, nutritionnel, épidémiologique et scientifique

13 avril 2016

Dre Laurence Letartre et Dr Patrick Rochette

Axe Médecine régénératrice

Aff conf_GrandPublic_Med regenerRÉSUMÉ : La dégénérescence maculaire liée à l’âge du point de vue clinique.  Implication du mode de vie, de la nutrition et de l’exposition à la lumière bleue sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

À PROPOS DES CONFÉRENCIERS :

La Dre Laurence Letartre est ophtalmologiste au Centre universitaire d’ophtalmologiste (CUO) du CHU de Québec-Université Laval en rétine médicale. Elle est impliquée dans le diagnostic et le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Elle a obtenu un diplôme en médecine et une maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire de l’Université Laval. Elle ensuite complété sa résidence en ophtalmologie et par la suite une surspécialité en rétine médicale. Elle est chargée d’enseignement clinique au département d’ophtalmologie de l’Université Laval.

Le Dr Patrick Rochette est chercheur en santé de la vision (CUO-Recherche) dans l’axe médecine régénératrice du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval et professeur à la faculté de médecine (département d’ophtalmologie) de l’Université Laval. Ses travaux recherche portent sur l’implication de notre exposition à la lumière, principalement la lumière bleue, sur l’initiation et la progression de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Il a obtenu un diplôme de PhD à l’Université Laval et effectué ensuite deux stages post-doctoraux à l’Université Yale aus États-Unis. Il est spécialisé sur les effets néfastes de la lumière sur le corps humain.