Connaître, traiter et mieux vivre avec le cancer

16 septembre 2015

Dre Josée Savard et Dr Louis Archambault

Axe Oncologie

Aff-conf_GrandPublic_OncoTITRE : Mieux vivre avec le cancer.

CONFÉRENCIÈRE : Josée Savard, Ph.D.

RÉSUMÉ : Selon les plus récentes statistiques canadiennes, près d’une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Recevoir un diagnostic de cancer et des traitements contre celui-ci peut avoir de nombreuses conséquences psychologiques. Face à ces difficultés, beaucoup de personnes recherchent LA solution pour mieux vivre avec le cancer. De plus en plus de livres de psychologie populaire affirment que la pensée positive est une arme efficace pour s’adapter au cancer et même en guérir. Mais qu’en est-il vraiment? Que dit la recherche à ce sujet?  Quels sont les avantages et inconvénients de la pensée positive?  Existe-t-il une meilleure façon de s’adapter au cancer?

À PROPOS DE LA CONFÉRENCIÈRE : Après avoir obtenu un doctorat en psychologie clinique à l’Université Laval (1996), la Dre Savard a complété une formation post-doctorale en psycho-oncologie et psychoneuroimmunologie au Fox Chase Cancer Center de Philadelphie.  En 1997, elle a joint le Centre de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec (CHU de Québec) comme chercheuse et a démarré son programme de recherche sur les aspects psychologiques du cancer. Elle est aussi professeure titulaire en psychologie à l’Université Laval et psychologue clinicienne. En 2010, elle a publié le livre Faire face au cancer avec la pensée réaliste.

 

TITRE :

CONFÉRENCIER : Louis Archambault

RÉSUMÉ : Le cancer nous touche tous de près ou de loin. Si la maladie elle-même est intimidante, son traitement peut paraître tout aussi complexe. Un traitement moderne fait généralement appel à plusieurs modalités: chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. De ces formes de traitement, la radiothérapie est souvent l’une des moins bien connues.  Nous tenterons donc de démystifier le traitement de cette maladie et, en particulier, de préciser le rôle joué par la radiothérapie dans l’éradication de ce fléau. Après un bref survol historique, nous verrons comment les avancées médicales et scientifiques des dernières années (de la nanotechnologie à la robotisation des traitements en passant par l’intelligence artificielle) permettent de cibler et de détruire le cancer comme jamais auparavant. Nous ferons un bilan du déploiement de ces technologies au Québec et nous discuterons d’un futur pas trop éloigné où le cancer pourra être gardé sous contrôle.

À PROPOS DU CONFÉRENCIER : Louis Archambault est professeur au département de physique, de génie physique et d’optique de l’université Laval. Physicien médical de formation, Dr. Archambault est membre du Centre Recherche du CHU de Québec (axe oncologie) ainsi que du Centre de Recherche sur le Cancer de l’université Laval. Ses travaux portent sur les applications de la physique au domaine de l’imagerie médicale et de la radiothérapie. Il se spécialise notamment dans les thérapies adaptatives guidées par l’image ainsi que dans le développement de nouveaux types de détecteurs pour faire la mesure rapide et précise des doses de radiations en jeux dans le diagnostique et le traitement du cancer.