Faire équipe contre les commotions

L’intervention directe d’un médecin n’est pas toujours nécessaire pour assurer l’application d’un protocole de retour au jeu après une commotion cérébrale chez les jeunes sportifs. C’est ce que démontre une étude supervisée par le professeur Pierre Frémont, de la Faculté de médecine, qui a été menée auprès de joueurs de football d’une école secondaire de […]