Sept chercheurs du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval reçoivent 21,8 millions de dollars en octrois des IRSC

Source : Communiqué de presse CHU de Québec-UL et Université Laval, 29 juillet 2015
Québec, le 29 juillet 2015 – Sept chercheurs du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (CHU) et de l’Université Laval figurent parmi les lauréats des subventions d’envergure octroyées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour un montant total de 21 830 340 dollars.
Les IRSC présentent ainsi pour la première fois des titulaires des subventions du volet Fondation des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les subventions offertes par ce nouveau programme assurent aux chefs de file canadiens en recherche du domaine de la santé un soutien à long terme pour entreprendre des programmes de recherche novateurs qui engendreront des retombées bénéfiques majeures dans tous les domaines de la santé.
Ce financement majeur appuie les meilleurs projets soumis par des chercheurs canadiens, et les titulaires ont été sélectionnés à la suite d’un processus rigoureux d’évaluation par les pairs; méthode internationalement reconnue pour assurer la qualité et l’excellence de la recherche scientifique.
Nos lauréats ont donc su démontrer brillamment l’excellence de leurs travaux, de même que l’incidence et l’impact qu’ils ont dans leur discipline. Ces subventions permettront un financement à long terme de leurs recherches pendant cinq ou sept ans, selon qu’il s’agisse de chercheurs en début de carrière ou déjà bien établis.
Chercheurs lauréats :
•      Michel Alary (chercheur régulier) reçoit 4 641 090 $ sur sept ans pour son projet visant des approches plus efficientes en prévention du VIH et en santé reproductive par une approche d’équité en santé dont un programme de recherche interventionnelle chez les femmes travailleuses du sexe en Afrique de l’Ouest.
•      Éric Boilard (chercheur régulier) reçoit 1 434 894 $ sur cinq ans pour ses travaux portant sur le rôle des plaquettes sanguines qui permettront de mettre au point de nouveaux traitements contre des maladies telles la polyarthrite rhumatoïde.
•      Marc Brisson (chercheur régulier) reçoit 2 384 146 $ sur sept ans pour développer et utiliser des modèles mathématiques et d’économie de la santé pour évaluer et optimiser les stratégies de prévention des maladies infectieuses.
•      Jacques Côté (chercheur régulier) reçoit 3 228 340 $ sur sept ans pour l’analyse de la stabilité du génome humain, la caractérisation des complexes multiprotéiques et la compréhension de leurs mécanismes d’action. Cela fournira de très importantes informations sur les éléments fondamentaux contrôlant l’expression et le maintien du bagage génétique, ainsi que la prolifération cellulaire impliquée dans les cancers.
•      Lucie Germain (chercheur régulier) reçoit 2 569 325 $ sur sept ans pour ses travaux sur les cellules souches épithéliales et le génie tissulaire : de la recherche fondamentale à la recherche clinique.
•      André Marette (chercheur associé) reçoit 4 048 228 $ sur sept ans pour trouver les déterminants génétiques et moléculaires de l’obésité, de l’insulinorésistance et des complications cardiométaboliques. Le Dr Marette est aussi chercheur régulier au Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ).
•      Serge Rivest (chercheur régulier) reçoit 3 524 317 $ sur sept ans pour éclaircir les mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation du système immunitaire du système nerveux central et trouver de nouvelles voies thérapeutiques pour soigner les maladies du cerveau.
Le Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval est le plus grand centre de recherche francophone en Amérique du Nord et compte parmi les dix plus grands centres de recherche au Canada.
Citations :
« Nous sommes très fiers de la grande qualité des recherches qui se réalisent dans notre centre. Les subventions remises par les IRSC dans ce premier concours très compétitif représentent une importante reconnaissance de notre expertise et de notre leadership. Elles permettront un financement à long terme de projets de recherche innovateurs, ultimement au profit des patients. » − Dr Serge Rivest, directeur du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval et lauréat d’une subvention du volet Fondation des IRSC.
« Le gouvernement comprend l’importance d’investir dans la recherche en santé. Les nouvelles connaissances et les découvertes réalisées posent les fondations d’autres innovations en santé et nous fournissent l’information nécessaire pour apporter des améliorations importantes aux soins de santé. Nous sommes fiers d’appuyer les chercheurs en santé canadiens, dont les travaux exceptionnels produisent des avancées scientifiques et aident les Canadiens à vivre en santé. »  − Rona Ambrose, ministre de la Santé.
« Le Canada recèle des chercheurs en santé exceptionnels. Nos nouvelles subventions du volet Fondation offriront un soutien stable et à long terme à quelques-uns de ces brillants cerveaux, afin qu’ils disposent du temps et des ressources nécessaires pour découvrir de nouveaux moyens de prévenir les maladies, de prendre en charge les maladies chroniques et d’améliorer la prestation des soins de santé. L’investissement annoncé aujourd’hui se traduira par de meilleures méthodes de prévention, de meilleurs traitements et de meilleurs soins de santé, pour nous et pour les générations à venir. » − Dr Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada.
À propos du CHU de Québec-Université Laval
Regroupant le CHUL, L’Hôtel-Dieu de Québec, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, l’Hôpital du Saint-Sacrement et l’Hôpital Saint-François d’Assise, le CHU de Québec-Université Laval est le plus important centre hospitalier universitaire du Québec et l’un des plus grands au Canada. Dispensant des soins généraux et spécialisés, mais surtout surspécialisés, le CHU de Québec-Université Laval dessert la population de tout l’est du Québec, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l’Université Laval et orienté vers l’avenir, il détient également une mission d’enseignement, de recherche dans de nombreux domaines d’excellence et d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé. Le CHU de Québec-Université Laval compte plus de 14 000 employés, 1 600 médecins, dentistes et pharmaciens, 329 chercheurs réguliers et associés, de même que 208 chercheurs affiliés et 680 bénévoles. www.chudequebec.ca
– 30 –
Source :                Direction des communications et du rayonnement
                               CHU de Québec-Université Laval
                418 525-4387
Posted in Centre de recherche, Plateforme de recherche clinique and tagged , , , , , , .